Bonnes résolutions de début d'année pour chef d'entreprise

La période de début d’année est propice à la réflexion et à la définition d’objectifs. Tout un chacun réfléchît sur le sens de sa vie et se fixe des objectifs, prend des résolutions pour l’année qui débute. Le chef d’entreprise comme tout le monde.

Mais que doit-il souhaiter pour son entreprise ? Et quelles résolutions prendre ?

 

Le développement du chiffre d’affaires ? Mauvaise idée. Le développement du chiffre d’affaires n’est pas un souhait, un choix, ou une ‘bonne résolution’, c’est une nécessité pour la survie d’une entreprise.

Il serait plus judicieux d’examiner les différents éléments qui concourent au développement du chiffre d’affaires.

Pour faire court, nous en avons retenu 3.

 

La Stratégie

Tout le monde connait cette fameuse maxime : « il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va ». Cela fait un peu ‘usé’. Mais ça n’est pas moins vrai pour autant.

On ne va pas remettre la stratégie de l’entreprise en question à chaque début d’année, autrement ce ne serait plus une stratégie. Mais l’on doit au moins se poser la question de savoir si la Vision n’a pas changée.

Plus de la moitié des chefs d’entreprise que j’interroge me disent : « je veux doubler mon chiffre d’affaires en 5 ans ». Pour moi, cela fait partie d’une vision ‘douce’. Nous avons divisé les visions en 3 archétypes :

  • La vision douce : développement de l’entreprise sans apport de moyens externes ;
  • La vision forte : le chef d’entreprise est prêt à conquérir le monde et accepte pour cela de céder une partie du contrôle de son entreprise ;
  • La vision courte : le chef d’entreprise veut se désengager.

 

Donc en ce début d’année assurez-vous que votre vision, vos motivations n’ont pas évoluées. La réponse n’est pas toujours facile à trouver, et personne ne peut le faire à votre place.

 

Le Marketing

Il sert principalement 2 buts :

  • Adapter tellement finement votre offre à vos marchés que vos commerciaux n’ont presque rien à faire pour vendre ;
  • Augmenter la notoriété de votre marque là où c’est utile.

 

En marketing il est difficile de connaître le retour sur investissement, et donc de ‘benchmarker’ sa performance.

Les outils, les moyens, les usages ont considérablement évolués ces dernières années. Avez-vous évalué ce que peuvent vous apporter ces nouvelles approches ? 

Même si vous avez l’impression que vos actions marketing fonctionnent bien, ne faut-il pas examiner s’il ne serait pas possible d’être encore plus efficace en utilisant les possibilités d’aujourd’hui ?

 

Le commerce

Il existe des ratios « dépenses commerciales / chiffre d’affaires » dans quasiment tous les domaines. Cela permet de mesurer son efficacité commerciale. Si vous êtes dans la moyenne, c’est rassurant. Mais est-ce réellement suffisant ?

Les facteurs qui jouent sur votre performance commerciale (en dehors de la stratégie et du marketing, bien sûr !!) sont bien connus. Il s’agit essentiellement de : votre organisation, vos processus commerciaux, le directeur commercial (généralement il n’y en a qu’un) et vos commerciaux.

Mais là n’est pas l’essentiel. L’élément le plus fondamental, c’est vous.

Est-ce que vous insufflez dans votre entreprise un état d’esprit commercial ?

 

J’ai été heureux de partager ces quelques réflexions avec vous. Comme d’habitude, j’attends vos remarques, idées …

Je conclurai en vous offrant mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.